>> Hôtel de Ville
Boulevard Gambetta
46000 CAHORS 
communication@ mairie-cahors.fr


Service proximité
Numéro vert 0 800 46 00 00

serviceproximite@mairie-cahors.fr




























































Toutes les actualités

Retour à toutes les actualités

Voeux aux personnalités
Lundi 7 janvier 2019 – 19h Espace Valentré



Permettez-moi tout d’abord de vous remercier pour votre présence, nombreuse, à l’occasion de cette traditionnelle cérémonie des voeux.

C'est chaque année pour moi un réel plaisir que de partager ce moment avec vous, vous exprimer la reconnaissance de notre collectivité pour votre investissement au service de notre territoire, et vous souhaiter le meilleur pour la nouvelle année.

L'année 2018 aura été plus que jamais une année de paradoxes. Juillet nous avait plongés dans l’allégresse et la fierté avec cette épopée victorieuse de nos bleus à la coupe du monde, une liesse générale vite balayée par l’expression d’un mal-être et d'une crise profonde.

Comme le disait en titre de son ouvrage l’économiste Daniel COHEN « Il faut dire que les temps ont changé ». Cette interpellation rappelle que notre société se situe dans une période de profondes mutations : l’effondrement de la société industrielle au profit de celle du digital. Dans cette société nouvelle, tout s’accélère, ce qui n’est pas sans générer craintes et désarroi, obligeant les responsables politiques, économiques et syndicaux à réinventer leur mode de décision.

Eblouie par le mythe de la croissance qui devait mécaniquement nous apporter bonheur et prospérité, la société a admis toute une série d'externalités négatives qui a durablement écorné notre modèle : impacts environnementaux, affaiblissement du lien social, accélération des décrochages devant l'école ou face à l'emploi. La société s'est affaiblie, elle s'est fragmentée aussi.

Dans ce contexte, le mouvement des gilets jaunes dit quelque chose de ce qui sonne comme une triple fracture :

Sociale d'abord. Travailleurs pauvres, temps partiel subi, éclatement de la cellule familiale, sentiment de déclassement, hausse des dépenses incompressibles des ménages, dysfonctionnement de l’ascenseur social ; les causes sont multiples mais cumulatives. Elles affectent les classes populaires et bousculent les classes moyennes là où les plus aisés échappent à l'impôt au jeu de l'optimisation fiscale, bien aidés par la symbolique disparition de l'impôt sur la fortune. Si nous devons favoriser l'activité et l'emploi par une fiscalité qui encourage l'entreprise, celle qui, des décennies durant, a aidé la rente, inerte et improductive, à se multiplier, a nourri les inégalités et le sentiment de deux poids deux mesures.

Discours de Jean-Marc Vayssouze-Faure Maire - Président

Rétrospective de l'année 2018 en images

Publié le 08/01/2019