Découvrir Cahors
clou-signalitique
Venir à cahors
Grands Sites Midi-Pyrénées
Ville d'art et d'histoire
Service du patrimoine
8, rue de la halle - 46000 Cahors
patrimoine@mairie-cahors.fr
Tél. 05 65 20 88 91

































































































































Découvrir Cahors

"Cahors-Bologne : du lien médiéval à la citoyenneté européenne"

Comenius Regio 2013-2015

Les Comenius Regio sont des partenariats subventionnés par des fonds européens dont l'objectif est de favoriser les échanges d'expériences éducatives entre différentes villes ou régions européennes.

Ces projets, portés par les collectivités, permettent d'établir une collaboration entre partenaires de l'éducation formelle et non formelle. Contrairement aux projets Comenius qui s'adressent aux établissements scolaires et à leurs élèves, les projets Regio sont destinés aux formateurs. Ils visent les acteurs de l'éducation, leur permettant d'échanger autour d'une thématique commune sur les pratiques éducatives et de mettre en place des outils partagés.

Pour son partenariat avec la ville de Bologne, la Ville de Cahors a souhaité s'investir durablement en faveur de la prise de conscience de la citoyenneté et de l'identité européennes, au travers d'un fil conducteur : le patrimoine médiéval.


 

 

  • Bologne
  • Le projet
  • Les partenaires
  • Les mobilités
  • Les actions menées
  • Pérennisation
  • En savoir +

La Ville de Bologne

Bologne est une commune située dans le Nord-est de l'Italie, dans la province de l'Emilie-Romagne. Cette commune, d'environ 390 000 habitants, est fondée par les Etrusques au VIe siècle avant J.-C.,. Elle connaît un essor particulier au XIe, puis au XIVe siècle.

Bologne est réputée pour son dynamisme grâce à son importante activité industrielle (parmi les entreprises les plus prestigieuses, on peut citer Ducati ou Lamborghini), mais aussi à l'innovation, la recherche et la vie étudiante. C'est une ville culturelle et touristique particulièrement attractive de par la richesse de son patrimoine historique du Moyen Age à nos jours. Parmi les éléments les plus remarquables de la cité bolonaise : les tours médiévales construites par les riches familles pour montrer leur puissance et les très nombreuses arcades, environ 40 kms d'arcades recouvrent la ville.

 

Bologne en images

 

La Piazza Maggiore : place centrale de la cité dont la forme actuelle date du XVe siècle. Cette place est entourée des principaux bâtiments médiévaux de la Ville (Palazzo d'Accursio, la Basilique San Petronio, le Palazzo dei Banchi...).



 






La Piazza Nettuno
située juste à côté de la Piazza Maggiore (devant le Palazzo Re Enzo) comporte une sculpture de bronze monumentale réalisée par le sculpteur français Jean de Boulogne (Douai 1529 - Florence 1608).



 



Les tours
,
symboles de la ville, elles sont érigées au Moyen Age, vers le XIIe et XIIIe siècle, par de riches familles de la ville qui les utilisent comme instruments de défense et symboles de pouvoir. On ignore leur nombre exact, beaucoup ont été détruites ou se sont effondrées. Les deux plus connues actuellement se trouvent à proximité de la piazza Maggiore, il s'agit des tours jumelles : la tour Asinelli et la tour Garisenda. La première, avec son escalier en bois de 498 marches, mesure près de 97 mètres de hauteur.


Photo : Les tours Asinelli et Garisenda.


 



La Sala Borsa,
située à l'intérieur du Palais d'Accursio, siège historique de la Commune de Bologne. Sous le dallage transparent de l'actuelle place couverte, on peut voir des vestiges archéologiques remontant au VIIe siècle av.J.-C. Le lieu va accueillir successivement un jardin botanique au XVIe siècle, la nouvelle Résidence des Postes Royales au XIXe siècle - il sera également utilisé comme centre économique et social de la cité – ou un palais des sports dans l'après-guerre avant d'accueillir une bibliothèque publique en 2001.

Photo : La place couverte de la Salaborsa.

 

 





La Basilique San Stefano
est un complexe d'églises et d'édifices religieux, située sur la place du même nom, elle est connue sous le nom de sette chiese ("sept églises").

 

 





Le Sanctuaire Madonna di San Luca (1723)
,
situé au sud-ouest de la ville au sommet du Monte Guardia. Il est relié à Bologne par un long chemin couvert : 3,5 kms d'arcades, composées de 666 arches, construites entre 1674 et 1793. Le sanctuaire abrite une icône miraculeuse de la vierge.

 


 

 

 

Historique du partenariat

En 2005, un premier contact est établi entre les municipalités de Cahors et Bologne, à l'occasion d'une exposition réalisée par cette dernière : "Giotto e li Arte al tempo di Bertrando di Pogetto". Celle-ci était, comme son nom l'indique, consacrée à Bertrand de Pouget, légat du Pape Jean XXII à Bologne. Dès lors, un lien entre les deux villes s'est créé mettant en évidence une histoire et un patrimoine communs. La Ville de Cahors, à l'initiative de ce partenariat, met alors en oeuvre plusieurs rencontres afin de tisser des liens entre les deux communes.

Depuis 2012, plusieurs contacts ont été créés afin de mettre en place le projet. Un dossier de candidature expliquant les actions à mener durant les 2 ans du partenariat et mettant en lumière son intérêt et ses objectifs a été rédigé. L'agence nationale 2e2f (Europe Education Formation France) a validé la candidature de la Ville de Cahors et lui a attribué une subvention d'un montant de 43975,50 € pour mener à bien l'ensemble du projet.

Le partenariat a débuté en septembre 2013 et s'est achevé en juillet 2015. Cependant, dès le départ, il a semblé pertinent pour tous qu'un tel projet, qui nécessite un fort investissement, devait être constitué dans des perspectives d'échanges pérennes. Les partenaires engagés ont prévu de poursuivre et maintenir les liens ainsi développés. La Ville de Cahors, très intéressée par le concept de la Fête de l'Histoire, a par ailleurs comme objectif de mettre en place un évènement similaire dans sa ville à l'occasion de commémorations qui auront lieu en 2016.



Objectifs du partenariat et déroulement du projet

Le principal objectif de ce Comenius Regio était d'échanger sur les pratiques éducatives liées au patrimoine et menées par des professionnels de l'éducation formelle comme informelle. Il s'agissait également de créer un réseau d'échanges durables entre les partenaires par :

  • des contacts et confrontations autour des diverses pratiques éducatives ;

  • la mise en place d'outils éducatifs ;

  • la mise en oeuvre d'actions artistiques ;

  • la sensibilisation à l'histoire, au patrimoine, à l'identité et la citoyenneté européennes.


    Le partenariat a duré deux ans au cours desquels tous les partenaires ont mis en oeuvre différentes actions visant à améliorer les pratiques éducatives autour du patrimoine. Il s'agissait de comparer les méthodes éducatives existantes dans les deux pays partenaires afin de réaliser de nouveaux outils éducatifs reproductibles. Une subvention de 43 975,50 € (20 000 € pour les mobilités, 23 975,50 € pour les autres actions) a été attribuée à la Ville de Cahors pour réaliser ce partenariat.

 

 

Les partenaires français

Un projet Regio est nécessairement porté par une collectivité qui associe des partenaires de l'éducation formelle et non formelle.

Le projet de partenariat Cahors-Bologne a suscité un intérêt et un enthousiasme fort auprès des personnes sollicitées puisque toutes ont accepté de s'y engager et ont proposé un grand nombre d'actions éducatives à mettre en oeuvre.

A Cahors, le projet a réuni :

- école élémentaire Zacharie-Lafage,

- collège Gambetta,

- lycée Clément-Marot,

  • des partenaires de l'éducation non formelle :

- association Paysage et Patrimoine Sans Frontière,

- Maison de l'Europe en Quercy.


Les partenaires italiens

Une structure similaire a été mise en place côté italien pour permettre une cohérence sur l'ensemble du projet et favoriser les échanges.

Le projet a réuni les partenaires italiens suivants :

  • la commune de Bologne et son service éducatif,

  • des partenaires de l'éducation formelle :

- Istituto comprensivo n°16 (école maternelle, élémentaire et secondaire),

- ISART (lycée artistique),

  • des partenaires de l'éducation non formelle :

- association Youkali,

- association Younet.

 



Les mobilités sont des échanges directs avec les partenaires italiens : les partenaires cadurciens se rendent 3 fois à Bologne, tandis que les homologues italiens sont reçus 3 fois à Cahors. Sur les deux années du partenariat ce sont au minimum 24 personnes du partenariat cadurcien qui devaient participer à l'une des trois mobilités à Bologne :






  • Mobilité italienne 1 : une délégation italienne de 7 personnes est venue pour la première fois à Cahors en novembre 2013

  • Mobilité cadurcienne 1 : une délégation cadurcienne de 9 personnes s'est rendue en Italie en avril 2014

  • Mobilité cadurcienne 2 : une délégation cadurcienne de 11 personnes s'est rendue à Bologne en octobre 2014

  • Mobilité italienne 2 : en février 2015, la cité quercynoise a eu le plaisir d'accueillir de nouveau les partenaires italiens

  • Mobilité cadurcienne 3 : en avril 2015, une nouvelle délégation cadurcienne s'est rendue à Bologne pour sa dernière mobilité

  • Mobilité italienne 3 : enfin, en mai 2015, les partenaires italiens sont venus à Cahors pour la dernière mobilité qui a clôturé les deux années du partenariat.

Ces échanges ont permis de travailler en étroite collaboration avec les partenaires italiens, de faire avancer le projet et de tisser des liens entre tous les partenaires.

 


Chaque partenaire a réalisé un certain nombre d'activités qui ont eu pour objectif de comparer les méthodes éducatives. Ces activités ont permis de créer des fiches activités détaillées utilisables en tant qu'outil pédagogique partagé.

Mairie de Cahors – service patrimoine :
Outre l'organisation générale du projet (gestion financière et coordination, mise en relation des partenaires...), la Ville de Cahors s'est investie dans le partenariat au travers de son service patrimoine en oeuvrant à la conception et l'élaboration des outils éducatifs et en prenant part aux différentes réflexions pédagogiques. Les objectifs principaux pour la Ville étaient la valorisation du patrimoine et de ses métiers, la sensibilisation au cadre de vie et la réflexion sur l'accessibilité du patrimoine pour les publics en difficulté.

 

Ecole élémentaire Zacharie-Lafage :

Dans ce projet, l'école élémentaire Zacharie-Lafage avait notamment pour objectifs :
- de développer la connaissance et l'appropriation du patrimoine médiéval local par ses élèves, tout en établissant des parallèles avec le patrimoine de la ville italienne.
- d'aborder l'histoire des arts avec les élèves en participant à des ateliers de pratique articstique
- de développer la notion de citoyenneté européenne par la participation à des ateliers de culture italienne.

 

Collège Gambetta

L'objectif principal du collège était de favoriser une meilleurs appropriation du patrimoine pour former le cotoyen européen de demain. L'implication dans le projet par le biais des différentes disciplines enseignées (histoire, sciences, littérature...) a permis à chacun d'éduquer son regard et faire des hypothèses pour construire l'aujourd'hui en tenant compte de l'hier. A travers les échanges avec l'Italie, il s'agissait de procurer une dimension eurpéenne à la communauté scolaire.



 

Lycée Clément-Marot

C'est par un travail croisé sur le bestiaire médiéval des deux villes, que les lycées de Cahors et Bologne ont choisi d'échanger sur leurs pratiques éducatives. Un axe d'étude transdisciplinaire (patrimonial, historique, artistique et littéraire) a permis de porter un regard contemporain sur le patrimoine médiéval afin d'analyser les peurs d'hier et d'aujourd'hui avec comme question : comment surmonter les peurs d'aujourd'hui pour construire la citoyenneté européenne de demain ?


 

L'association PPSF

Elle a contribué au projet en effectuant des recherches sur les légendes du Moyen Age et les personnages historiques qui relient les deux villes de Cahors et Bologne. Elle a également proposé des ateliers aux autres partenaires du projet, les scolaires notamment, pour leur permettre l'appropriation du patrimoine médiéval de leur cité (monuments, jardins, contes et légendes).


 

Maison de l'Europe en Quercy

Ses objectifs étaient les suivants :
- promouvoir l'idée européenne par l'acquisition de jeux éducatifs ou l'organisation de conférences
- améliorer l'apprentissage des langues en promouvant la langue et la culture italienne par des ateliers pour les établissements partenaires. Elle a permis également d'assurer les échanges avec les partenaires italiens par l'interpréatriat durant les séminaires.


Fête de l'histoire

Chaque année à  Bologne a lieu la "Festa della Storia"– La Fête de l'histoire – qui se déroule dans les salles de classes, les théâtres, les musées, les salles publiques, les rues et les places... Chaque acteur de l'histoire y partage ses connaissances sous différentes formes : conférences, débats, concerts, spectacles ou expositions.... Cet évènement populaire, unique en son genre, croisant expériences personnelles et collectives, a retenu l'attention de la Municipalité de Cahors qui envisage d'implanter un évènement similaire dans sa cité. Le 700e anniversaire de l'accession au pontificat de Jacques Duèze en 2016 pourrait en être le point de départ.

http://www.ladepeche.fr/article/2015/09/30/2187465-jeudi-soiree-papaute-et-gourmandise.html


A suivre...

Dès la candidature du projet chaque partenaire a souhaité que cet engagement puisse perdurer au terme du partenariat. Les relations avec les homologues italiens, ainsi que l'enrichissement dû aux échanges sur l'éducation au patrimoine, laissent supposer que des liens durables se sont ainsi instaurés...