Service de l'eau et de l'assainissement
Tél. 05 65 35 31 57
Fax. 05 65 30 30 07





Informez-vous sur la qualité de l'eau de baignade :
cliquez sur le logo
ou : 0805 46 46 00 appel gratuit



Qualité de l'eau potable dans notre commune





































































































Environnement

La step

Particuliers

A chaque acteur de jouer son rôle : l'Etat et les collectivités locales en ont un, les professionnels aussi (voir page précédente), et nous, Cadurciens, également.

Nos gestes quotidiens ont un impact sur la qualité de l'eau, sur celle de l'épuration et sur les coûts : chaque fois que nous faisons la lessive, la vaisselle, que nous tirons la chasse d'eau, que nous utilisons des détachants, des cosmétiques...
De nombreux produits d'entretien nous facilitent la vie, tels les décapants, les détartrants, les déboucheurs, l'eau de javel, les détachants, les solvants... Leurs composants sont une multitude de produits chimiques et parfois des tensioactifs, en général très agressifs pour l'homme et pour l'environnement.
Déverser n'importe quoi dans les canalisations est interdit. Rappelons que le produit déversé peut être la cause d'un danger pour les habitants et le personnel des stations d'épuration. Il peut également dégrader le réseau d'assainissement, voire la station d'épuration elle-même.

Quelques bons gestes
Les huiles de friture
usagées sont toxiques et peuvent créer des dysfonctionnements dans les canalisations privées, le réseau d'assainissement, voire la station d'épuration. Qu'elles soient solides ou liquides, les huiles de friture usagées doivent être ramenées en déchetterie.

Les huiles de vidange doivent impérativement être rapportées en déchetterie. Leur rejet dans la nature est passible d'une amende. De plus, vidanger soit même son véhicule sans protection peut être dangereux, les composants de l'huile étant cancérogènes. Le plus simple : confier la vidange à un garagiste.

Les déboucheurs et les décapants pour les fours. Leur composition a des effets agressifs sur les canalisations. Ces produits sont toxiques pour la faune aquatique, agressifs et irritants pour la peau et les muqueuses. Plutôt que d'utiliser un déboucheur, il est préférable d'utiliser une ventouse ou de dévisser le siphon ou encore de faire appel à un plombier. En prévention, une petite grille au dessus du trou d'évacuation peut être installée. Pour éviter d'utiliser des décapants fours, il suffit de nettoyer sa vitre après chaque utilisation. Quand elle est tiède, la graisse n'est pas fixée. Sinon, il est préférable d'utiliser des décapants à base de cristaux de soude nettement moins toxiques que la soude caustique.

Les détartrants pour fer à repasser, cafetière, bouilloire, WC. En plus de l'action des acides, les sels issus de la neutralisation du calcaire s'ajoutent à la pollution de l'eau. Le vinaigre blanc est une excellente alternative : très efficace, non toxique et beaucoup moins cher. Son action est plus lente ; laissez agir plus longtemps.

Les détachants textiles. Préférez les recettes de grand-mère : lavez immédiatement la tache à la main (avant la lessive). Utilisez un savon au fiel de boeuf (disponible en droguerie).

Blocs WC désinfectants, désodorisants ou colorants. Les produits chimiques, parfums et colorants de synthèse qui les composent sont difficilement biodégradables. Préférez aérer, utilisez des gouttes d'huiles essentielles ou du papier d'Arménie...

L'Eau de Javel. L'eau de Javel n'est pas un détergent. C'est un oxydant puissant : elle désinfecte, désodorise et décolore. Il est inutile et illusoire de détruire tous les micro-organismes. Un détergent écologique avec de l'eau chaude en nettoyage régulier est une habitude d'hygiène suffisante. Une désinfection n'est utile que s'il existe un risque sanitaire important.

Les produits nettoyants à usage régulier. Privilégiez les détergents contenant des tensioactifs d'origine végétale : huile de coprah, colza, coco. Utilisez du savon noir ; c'est un excellent nettoyant ! Mieux vaut nettoyer régulièrement votre intérieur, vous diminuerez la quantité de produit utilisé. Utilisez peu de produit et frottez, cela suffit pour être efficace. Pour laver les vitres, utilisez de l'eau chaude vinaigrée.
Pour l'hygiène corporelle, choisissez des produits naturels, sans parfum de synthèse ni colorant. Evitez les bombes aérosols (déodorant), préférez les sticks.

La lessive et la vaisselle. Utilisez les doses indiquées sur l'emballage. Un dosage plus juste, c'est moins de produit rejeté dans le réseau d'assainissement. Pour les taches tenaces, faites tremper le linge ou la vaisselle avant le lavage. Pour le linge, lavez à basse température : nous lavons souvent du linge peu sale et vous ferez en plus des économies d'énergie. Evitez d'utiliser des assouplissants, le repassage suffit pour assouplir le linge. Si votre machine à laver le linge ou la vaisselle est ancienne, remplissez la complètement. Sauf si elle est équipée d'un système de modulation automatique, la quantité d'eau et d'électricité utilisée sera la même.

Les produits de bricolage
Les peintures, les vernis, les colles et les solvants ne doivent absolument pas être jetés dans l'évier ou les WC, mais ramenés en déchetterie. Leur composition est dangereuse pour la nature mais aussi pour la santé (allergies). Préférez les produits pouvant être dilués à l'eau, composés de matières biodégradables et qui portent un logo environnement. Faites des économies : utilisez vos restes de peintures en sous-couche. Concernant les solvants, réduisez au maximum leur usage. Pour nettoyer la peinture ou les vernis, du produit vaisselle pur peut suffire. Vous pouvez aussi réutiliser les solvants usagés : laissez par exemple décanter le white-spirit usagé afin de récupérer la partie claire du dessus. Pour les colles, évitez les colles universelles qui contiennent des solvants. Les colles vinyliques ou acryliques sont préférables. Les colles naturelles (sans conservateurs toxiques) existent, utilisez-les

En résumé :

  • Privilégiez les produits et techniques nécessitant pas ou peu de produits chimiques.
  • Jetez au bon endroit.
  • N'achetez et n'utilisez que la quantité de produits nécessaire, les surplus sont autant de déchets toxiques.
  • Peu de produits sont vraiment nécessaires : un nettoyant ménager, du liquide vaisselle, du savon noir, du savon au fiel de boeuf et du vinaigre blanc constituent l'équipement de base.
  • Faites appel à « l'huile de coude » ! C'est un petit effort avec beaucoup de conséquences.
  • Utilisez les éco-labels pour vous guider dans vos achats :

A performances d'usage égales, ces deux labels officiels (l'un français, l'autre européen) distinguent les produits dont l'impact sur l'environnement est réduit. Ils répondent à des critères écologiques et d'aptitude à l'usage. Ces critères résultent de négociations entre représentants d'industriels, des associations de consommateurs et de protection de l'environnement, de distributeurs et les pouvoirs publics. L'usage de ces produits contribue à un comportement de consommateurs éco-responsables.